• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Le CNC, Centre national du cinéma et de l’image animée, qui attribue les fonds de soutien publics aux films a décidé de sévir, face aux acteurs bien trop payés, et de voter une résolution pour limiter les salaires des stars françaises dans nos productions.

    supercondriaque_salaire

    Photo : Supercondriaque / Pathé Films

    C'est Dany Boon et ses presque 10 millions d'euros touchés pour Supercondriaque qui ne va pas être très content. Désormais, le CNC a décrété (selon Les Échos) vouloir encadrer les salaires des acteurs et actrices dans les productions françaises. Pour mettre fin aux dérives et aux salaires exorbitants de certains (et ce, même si le film est un flop), le Centre national du cinéma et de l’image animée a établi des plafonds à respecter, sans quoi le film ne bénéficiera plus des soutiens financiers de l'institution.

    Le cachet le plus élevé pour un acteur ou une actrice dans une production française sera dorénavant limité en fonction du budget total du film. Soit les salaires à plus d'1 million d'euros pour les acteurs, c'est terminé, à moins de trouver des financements privés pour faire un film. À présent, un cachet d'artiste ne pourra pas dépasser la barre symbolique des 990 000 euros pour un film au budget supérieur à 10 millions.

    Les salaires des acteurs et actrices devront respecter un pourcentage du devis du film, soit un cachet qui varie selon le budget total accordé à la production : film inférieur à 4 millions d’euros : 15 % du coût de production, film entre 4 et 7 millions d’euros  : 8 % du coût de production, film entre 7 et 10 millions d’euros  : 5 % du coût de production et film supérieur à 10 millions  : 990.000 euros.

    Une problématique relancée il y a deux ans par le producteur Vincent Maraval dans le Monde, qui accusait les acteurs français d'avoir les yeux plus gros que le ventre quant à leurs salaires, jugés bien trop importants par rapport au budget des films dans lesquels ils jouaient, et qui proposait de limiter les cachets des stars à 400 000 euros pour un film aidé par le CNC.

    Un changement historique dans la politique de soutien à la production des films français du CNC, qui vise à limiter les films trop chers avec des coûts artistiques disproportionnés. De quoi éviter les salaires mirobolants de stars françaises, souvent davantage payées que des stars hollywoodiennes, sur des films qui rapportent au final énormément moins d'argent à leur sortie en salles. Et vous, que pensez-vous de cette réforme ?

    Personne associée

    2 commentaires
    Ma photo de profil
    1. Il y a 1 an

      Leurs salaires sont disproportionnés par rapport à toutes les personnes qui travaillent pour concevoir un film

    2. Il y a 2 ans

      c est très bien la baisse des salaires des acteurs ! c est bien trop payé !!! il y a des gens qui travaille et qui ne peuvent même pas se loger!!!!

      1 J'aime

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    L'Amour c'est mieux à deux (France 2) : ces actrices qui, comme Virginie Efira, sont coincées dans des comédies romantiques (32 PHOTOS)

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.