• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Après le succès commercial de Tron L’héritage, Joseph Kosinski réalise son deuxième film, adapté de son propre comic sorti en 2010. L’histoire se passe en 2077 sur une Terre post-apocalyptique, dévastée par une guerre entre aliens et humains. Jack Harper y est réparateur de drones de surveillance, et un crash inattendu va bouleverser son existence.

    Pour la suite de Tron, Kosinski avait décidé de donner une approche musicale fraîche en faisant confiance à Daft Punk, accompagné de Joseph Trapanese, arrangeur chez Remote Control. Il en a résulté une très bonne BO, mélangeant habilement électro et orchestrations.

    Pour Oblivion, il fait appel au même Trapanese et au group électro français M83 pour la composition. L’incontournable studio Remote Control Productions (dirigé par Hans Zimmer) est présent pour le mixage. Un mélange prometteur, donc.

    Et après écoute, grosse déception. Si on reste dans la lignée de Tron - cuivres/violons couplés à des musiques électro, ça ne décolle jamais vraiment.

    Les gros défauts de Remote Control apparaissent au grand jour : omniprésence des basses, percussion, cuivres monotones, ostinatos de violon. Les compositions n’offrent pas de mélodie mémorables, où on retrouve des bouts de travaux précédents comme Tron (Fearful Odds), Inception (Waking up) ou la trilogie Batman (sur Waking up et Supercell). Le copier/coller a parfois ses limites.

    Si Daft Punk avait imposé brillamment sa patte sur Tron l’Héritage, avec certains morceaux pouvant figurer sans problèmes sur un de leurs albums, ici la présence de M83. Starwaves et Earth 2077 apportent la touche synthé à la Vangelis qu’on attendait de leur participation. Temple of the Gods amène un peu d’originalité avec un orgue et des choeurs synthétiques.

    Au final, un album décevant. Pas mauvais en soi, mais déjà vu et lassant.

    Note : ★☆☆☆

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Le Hobbit 3 : Pippin chantera le générique de fin

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.