• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • D'amour ou d'amitié, Daniel Radcliffe ne sait plus vraiment comment aimer sa nouvelle amie Zoe Kazan dans Et (beaucoup) plus si affinités (What If en VO), un film dont on sort également partagé.

    ebpsacritique

    Comédie romantique un peu pale, Et (beaucoup) plus si affinités surfe sans faire trop de vagues sur la question de l'amitié garçon/fille au cinéma. Si pour certains, l'amitié entre les deux sexes n'est pas vraiment possible, cette romance va peut-être leur donner raison.

    Un peu teenage sur les bords, cette rencontre hasardeuse entre Wallace (Daniel Radcliffe) et Chantry (Zoe Kazan) à une soirée, va peu à peu se transformer en relation ambigüe. Célibataire endurci depuis la trahison de son ex, Wallace, pour qui le coup de foudre pour Chantry est immédiat, retrouve goût à la vie à ses côtés. Malheureusement pour le jeune prétendant, la belle est déjà prise et amoureuse de Ben, son compagnon depuis plusieurs années.

    ebpsacritique2

    Entre coup de coeur et raison, les deux tourtereaux vont alors débuter une histoire d'amitié emplie de frustrations. Cousue de fil blanc, cette complicité naissante va bien évidemment faire éclore le doute dans la tête de la jeune femme. Sans jamais parvenir à trouver un style ni à s'émanciper des codes du genre, Et (beaucoup) plus si affinités se contente à regret de faire du classique avec une pointe d'humour corrosif.

    Une formule peu convaincante et peu réaliste, car si Zoe Kazan se révélait dans Elle s'appelle Ruby, son personnage ici manque clairement d'éclat, quant à Daniel Radcliffe, l'inoubliable sorcier à lunettes, toujours un poil trop scolaire, ne parvient pas à apporter la magie nécessaire à son rôle. Visiblement complice, le duo star n'a finalement pas grand chose à se reprocher, la faute est à rejeter sur un script et des dialogues peu aventureux, le tout arrangé sous une forme trop normée.

    Comédie inévitablement immature sur l'amitié homme-femme, Et (beaucoup) plus si affinités se déguste principalement pour la timide et jolie complicité entre Daniel Radcliffe et Zoe Kazan. Une romance convenue et sans éclat qui pourrait bien laisser perplexe les fans du genre.

    Personnes associées

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.