• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Président senior du festival du film de Sundance, Robert Redford n’a jamais caché son soutien aux jeunes talents et autres petits films de genre. C’est donc sans surprise qu’il a accepté de prendre la barre, à bord du curieux projet minimaliste de J.C. Chandor (Margin Call) : un homme, un bateau, la mer et puis c’est presque tout.

    Robert Redford devient alors un homme à la mer mais pas n’importe lequel, le seul homme proposé de tout le film. Celui suivit dans cette épopée au cœur de l’océan Indien, naufragé et sans d’autre chance de survie que celle qu’il s’accorde. Véritable piège en haute mer, la coque du bateau de plaisance de ce navigateur en solo se voit fendue, heurtée par un container à la dérive. L’homme, plutôt bon débrouillard, n’aura alors que deux choix possibles, survivre ou se laisser couler.

    All is lost est avant tout un film de combattant, une ode au stoïcisme jamais prétentieuse et toujours fidèle. Fidèle à sa mise de départ et à ses convictions, épurant un maximum pour n’extraire que l’essentiel (pour info, le scénario du film avoisine seulement les 30 pages!). Un survival maritime dans les règles où Robert Redford encaisse l’amoncèlement de coups, sans broncher ni capituler, simplement avec la justesse de l’expérience.

    All is lost

    Alors ce visage mutique, creusé par le sel et le soleil, en dit bien plus long qu’un monologue. Robert Redford éblouit tant par sa force physique que par ses multiples masques. Une performance pour laquelle l’acteur a dû se mouiller sans avoir le mal de mer. Dans l’immensité des océans le monde de cet homme va inexorablement se rétrécir. Des silences, une B.O (Edward Sharpe and the Magnetic Zeros) et des pensées retrouvées avec grâce et audace mais jamais J.C. Chandor n’oriente vraiment. La voie est libre pour toute interprétation, All is lost se pose comme un simple spectateur fasciné devant tant de présence.

     

    Personnes associées

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.