• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • À moins que vous ayez vécu dans une grotte ces dernières semaines, vous avez sûrement entendu parler du dernier film d’animation de Dreamworks : Les Croods. Faisant face à la fin du monde, cette famille préhistorique nous embarque dans une folle aventure pour retrouver un nouveau refuge.

    Les Croods, cette drôle de famille

    Malgré les millions d’années qui nous séparent, les Croods ont beaucoup de traits en commun avec le modèle familial actuel : une relation tendue entre le père de famille et sa belle-mère, une femme aimante qui soutient son mari, un fils stupide mais attachant et bien sûr l’adolescente rebelle. Des stéréotypes que l’on retrouve par exemple chez les Simpson, la famille Pierrafeu ou encore Les IndestructiblesIl s’agit d’ailleurs d’un des seuls défauts du film : à force d’exploiter les stéréotypes et les références, les personnages finissent par manquer d’originalité et ne parviennent pas à créer leur identité propre.

    Grug, est un papa poule qui ne pense qu’au bien-être de sa petite famille, ou plus exactement à sa survie. Les Croods sont en effet les seuls représentants de leur espèce encore en vie… à sa connaissance. Sa devise : « Ne jamais ne pas avoir peur », un conseil que sa famille suit à la lettre mais qui n’est pas du goût de Eep, sa fille aînée. Cette jeune adolescente rêve d’ailleurs, d’un monde meilleur où le but ne serait pas de survivre mais de vivre. Un personnage qui n’est pas sans rappeler Merida dans Rebelle.

    Cette famille peureuse qui ne sort de sa grotte que pour chasser va pourtant devoir affronter le monde extérieur suite à la destruction de son unique refuge. Une aventure qui les mènera à la découverte des autres mais aussi d’eux-mêmes.

    Le temps du changement

    Les Croods s’aventurent ainsi vers l’inconnu et se mettent progressivement à reconsidérer leur mode de vie. Sur leur route, ils font la connaissance de Guy, un jeune nomade solitaire dont les ingénieuses inventions vont bouleverser la vie des Croods. Des découvertes vitales comme le feu et d’autres plus futiles mais pourtant bien pratiques comme les chaussures, la ceinture ou encore le parapluie… autant d’objets qui ne sont pas sans rappeler le confort de nos sociétés modernes. Les Croods décident alors d’adopter ces nouvelles coutumes, faisant un pas de plus vers le progrès.

    THE CROODS

    Certains y reconnaîtront l’allégorie de la caverne de Platon où l’homme décide de quitter l’ignorance (représentée par la caverne) pour se tourner vers la connaissance et la transmission de ce savoir (représentée par la lumière). Ainsi, ce film renferme une morale optimiste qui nous incite à aller de l’avant et à partir à la découverte du monde malgré les risques.

    Une aventure cartoonesque

    Les Croods nous invitent à prendre part à leur aventure, et autant dire qu’on en prend plein la vue. Difficile de s’ennuyer dans ce film qui déborde d’énergie, cadencé par un rythme incroyablement soutenu lors de certaines scènes d’action. On peut citer à ce titre la partie de chasse qui se transforme presque en match de rugby. Alors que l’enjeu est crucial, puisqu’il en va de la survie de la famille, nos personnages parviennent à transformer ces situations délicates en jeu.

    les croods

    Au delà des anachronismes et des nombreuses références cinématographiques, Dreamworks nous embarque ici à bord d’un véritable spectacle visuel. Nous découvrons avec autant d’émerveillement que ces hommes des cavernes le bestiaire incroyablement inventif et loufoque de ce monde fantastique. Souris-éléphants, hyène-chouette, chien-crocodile, tortues volantes, baleines de terre… autant de créatures étranges qui apportent de la richesse à ce film haut en couleur.

    On peut ainsi saluer le travail des équipes de Dreamworks sur ce projet chapeauté par le duo de réalisateurs Kirk DeMicco et Chris Sanders à qui l’on doit notamment Lilo & Stitch et Dragons. Ce film est techniquement très réussi et nous plonge visuellement dans un univers qui ne manque pas de créativité.

    Vous l’aurez compris, Les Croods est un petit bijou. Coloré, vivant, rythmé, ce film d’animation plaira à toute la famille.

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.