• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Il y a un peu plus d’une dizaine d’années, le réalisateur Ron Howard nous offrait l’un de ses plus beaux films avec son grand gagnant aux Oscars, Un homme d’exception. Depuis, toujours aussi féru d’histoires vraies et d’extraordinaires destinées, c’est sans surprise qu’il nous livre aujourd’hui celle de ces deux remarquables pilotes.

    Loin d’être juste un film de bagnoles, “Rush” arpente les routes sinueuses et les virages serrés d’une étroite compétition entre deux hommes. Une immersion à vive allure dans le quotidien de deux stars montantes du sport automobile. Un duel mythique pour ce qui façonnera deux futures légendes de la Formule 1.

    C’est dans les années 70 que nos héros de l’histoire, James Hunt et Niki Lauda, vont s’affronter sous les projecteurs du monde entier. Deux fils de bonnes familles sur le devant de la scène, deux passionnés concourant pour d’illustres écuries, Mc Laren et Ferrari. Deux adversaires talentueux aux physiques et aux caractères bien différents, quand l’un fonce tête baissée à la recherche de frissons et de plaisir, l’autre, méthodique et discret joue pour la gagne. James Hunt et Niki Lauda vont alors devenir les meilleurs ennemis les plus populaires de ce sport.

    Rush

    Une bataille d’égos, un drame en milieu sportif, orchestré des mains de maître d’un Ron Howard tout en finesse et assurance. Nos coureurs, conscients de côtoyer la mort à chaque course, ne sont aucunement des têtes brûlées mais bien des sportifs de haut niveau. Une transparence et une confiance émanant de nos deux camps, celui de nos pros de la conduite et celui de notre réalisateur. Ron Howard prend soin de ne jamais idéaliser, de n’afficher aucun parti pris, et nous offre une carrosserie propre et solide pour supporter cette histoire.

    Une rivalité de tous les dangers

    L’adversité reine entre notre play-boy anglais au cheveux long (Chris Hemsworth) et notre tacticien à l’accent autrichien (Daniel Brühl) va alors les mener au meilleur comme au pire. Se bagarrant constamment le podium, nos pilotes passent finalement leurs plus belles années côte à côte. Des années qui nous sont retranscrites simplement, alternant courses et vies intimes. Chacun occupant une place dans la vie de l’autre et chacun lucide de ne pouvoir être aussi performant sans cette rivalité de tous les instants.

    rush

    En plein âge d’or de la Formule 1, les coureurs semblables à de vraies rock-stars s’engageaient sur les circuits à bord de bolides bien moins perfectionnés qu’aujourd’hui. En ces années où nos protagonistes évoluent, les progrès techniques permettaient d’atteindre de nouveaux records de vitesse et le sport comptait en moyenne trois morts par an. Une passion dangereuse, accordant à la défiance continuelle une notion inhérente de respect envers ses rivaux de courses.

    James Hunt et Niki Lauda comptent parmi les plus grands coureurs que ce sport ait jamais connu, deux pilotes aux destins bouleversés par cette rencontre. Une rencontre et une lutte illustrées en immersion, au cœur de la course, jusque dans le casque des pilotes. Une épopée spectaculaire, libertaire, rythmée et bruyante, deux renaissances face à la collision et une profonde amitié camouflée sous le capot.

    Ron Howard a réussi le pari de vulgariser le petit monde du sport automobile, d’en faire un film accessible, simple et efficace, autour du récit de ces deux compétiteurs hors pairs. Deux légendes de la Formule 1 pour une histoire bien huilée et qui ne roule pourtant pas des mécaniques. La classe.

     

    Personnes associées

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.