• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Aujourd'hui associé à Disney, Marvel continue audacieusement d'assurer le fan service et propulse sur le devant de la scène ses Gardiens de la Galaxie (le comics de 2008), soit des héros inconnus du grand public mais qui ne vont très certainement pas le rester longtemps. 

    Une première pour cette bande de casse-cou mais pas pour James Gunn (Super, Horribilis), son réalisateur geek et fan de comics, qui réalise toutefois un rêve de gosse et n'aura jamais eu une enveloppe aussi grosse (environ 170 millions de dollars) pour faire joujou.

    Sans véritablement jouer la surprise, Les Gardiens de la Galaxie assure les présentations et s'embarque dans une aventure subalterne très manichéenne. Visuellement réussie, cette super-production Disney-Marvel  compense son intrigue prétexte par l'introduction d'une imagerie et d'un univers dense. Une mise en condition haute en couleurs, à l'humour potache et à la BO funky (Marvin Gaye, Jackson 5).

    GOTGcritique

    Les Gardiens de la Galaxie c'est avant tout une équipe peu ordinaire composée d'un raton laveur mutant (Bradley Cooper en Rocket Raccoon), d'un arbre parlant en mode Hodor (Vin Diesel en Groot), d'une extra-terrestre toute verte (Zoe Saldana en Gamora), d'une montagne de muscles destructrice (Dave Bautista en Drax) et d'un terrien kidnappé enfant par les "ravagers" (Chris Pratt en Star-Lord). Une joyeuse bande de loosers, formée sur le tas, qui ne passe pas inaperçue et qui a décidé d'arrêter le grand méchant de l'histoire.

    Cinq anti-héros hors-la loi aux personnalités bien trempées qui apportent la dose de fantaisie nécessaire à redynamiser le genre. Marvel et Disney signent avec Les Gardiens de la Galaxie une nouvelle franchise potentielle qu'on imagine bien croiser la route des Avengers (James Gunn a récemment avoué qu'il adorerait qu'un de ses gardiens tue Thor et Chris Pratt voudrait se charger d'Iron Man…). Un space opéra dans les formes à l'univers extravagant et à l'ambiance résolument 80's qui assure le fan service et promet de conquérir les salles. Une guerre des étoiles nouvelle génération où le baratineur de l'espace Star-Lord rappelle par moment un certain Han Solo.

    Personnes associées

    3 commentaires
    Ma photo de profil
    1. Il y a 2 ans

      Franchement, c'est formidable. Pour une analyse détaillée du film: http://marlasmovies.blogspot.fr/2014/08/les-gardiens-de-la-galaxie-par-amour.html

      1 J'aime
    2. Il y a 2 ans

      Comme ça en sortie de séance, j'ai adoré!!

    3. Il y a 2 ans

      un film énorme ,j'ai tout simplement adorée !!

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.