• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Généreux, le film Le Juge nous propose deux Robert pour le prix d'un : Robert Downey Jr. (Iron Man) et Robert Duvall (Le Parrain), une belle paire d'acteurs pas vraiment assortie qui va pourtant devoir trouver un terrain d'entente.

    lejuge-critique

    Quand père et fils ne font pas bons amis, les drames familiaux tentent toujours de resserrer des liens distendus. À la mort de sa mère, Hank Palmer (Robert Downey Jr.) revient à contrecoeur dans sa petite bourgade d'enfance pour assister aux funérailles. S'en suit, un séjour malheureux dont il ne reviendra pas indemne.

    Robert Downey Jr. n'a rien perdu de son aura. Incarnant cette fois un grand avocat citadin et sans scrupule, défenseur des cas les plus tordus, qui ravale toute sa confiance lorsqu'il s'agit d'avoir une discussion sans filet avec son père. Lui-même père de famille au bord du divorce, cet avocat incarné par le célèbre interprète d'Iron Man, s'est forgé une carapace aussi grande que son égo, lui permettant d'affronter sans sourciller les discordes familiales. Mais cette cuirasse va s'avérer peu fiable lorsque son père, juge local aujourd'hui veuf, se retrouve accusé de meurtre.

    lejuge-critique2

    Une histoire de rédemption un peu tirée par les cheveux pour un duo de Robert à la complicité naissante. Quand père et fils enterrent la hache de guerre et se découvrent à maturité, Le Juge donne une nouvelle chance à ces deux véritables têtes de mules. Un verdict sans appel qui pousse Robert Downey Jr. et Robert Duvall à se racheter une conduite.

    Moins fanfaron et plus triste qu'à l'accoutumée, Le Juge dévoile, aux côtés d'un Robert Duvall davantage stoïque, un Robert Downey Jr. touchant mais trop souvent rattrapé par certaines attitudes empruntées à Tony Stark. Si l'envie d'en faire moins est grande, le film a aussi probablement eu les yeux un peu plus gros que le ventre. Cette fresque familiale cumule les incohérences et les excès de vanité mais garde le mérite d'aborder de front les difficultés de faire enfin la paix avec ses parents et d'accepter qu'ils ne sont pas immortels.

    Personnes associées

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.