• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Boosté à coup de dosettes caféinées, plus rien n'arrête George Clooney, pas même le défi d'une cinquième réalisation sur le ton des 40's.

    Souvent acteur et producteur, parfois réalisateur, George Clooney est un élément sur lequel le cinéma hollywoodien peut compter. Et l'homme à la célèbre chevelure poivre et sel s'empare, avec pas mal d'assurance déjà, de nombreux sujets et époques pour ses différentes confections (Confessions d'un homme dangereux, Good Night and Good Luck, Jeux de dupes, Les Marches du pouvoir).

    C'est alors avec le plein de bonnes intentions que le militant George Clooney s'est lancé dans cette aventure Monuments Men : celle de rendre hommage aux films de guerre en faisant renaître une partie de l'histoire commune. Misant sur le charisme de chasseurs d’œuvres d'art en pleine seconde guerre mondiale, une section d'experts inaptes au combat missionnés toutefois de récupérer les collections européennes menacées par le très organisé pillage nazi.

    monuments-men-7

    Dans son élan, George Clooney s'est fait la part belle de l'histoire véritable qui au demeurant comptait 350 Monuments Men (contre une sympathique brigade des sept dans le film). De nombreux détails ont été romancés ou passés aux oubliettes, les américains deviennent naturellement les alliés les plus forts, mais le fait de "s'inspirer" n'engageait en rien George Clooney à se transformer en historien.

    Monuments Men va très certainement en décevoir plus d'un tant son sujet était une mine d'or scénaristique, mais pour son cinquième film, George Clooney compte séduire avec légèreté, détachement et humour. Une campagne de sensibilisation saluant la résistance et le courage, jamais sérieuse et bien trop survolée pour informer, mais assez divertissante pour intéresser le plus grand nombre à ces faits.

    Quelque part entre un Indiana Jones, un épisode de Tintin, Ocean’s Eleven ou une Septième compagnie, Monuments Men joue la surenchère et affiche davantage une histoire de bras cassés en quête de nouvelles sensations qu'un récit de guerre. Le drame cède place aux sketchs et les stars tiennent l'affiche : Matt Damon, Bill Murray, John Goodman, Cate Blanchett et Jean DujardinGeorge Clooney passe le message, invite à tendre l'oreille à cette chasse aux trésors inachevée, tout en ressassant son amour pour l'art et les hommes.

    Personnes associées

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.