• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Dans la veine des sorties type Nos Étoiles Contraires, Si je reste (If I Stay en VO) signe une nouvelle adaptation cinéma d'un best-seller éponyme (de Gayle Forman) et fabrique, sans grande originalité, un mélodrame romantique et tire-larmes calibré expressément pour un public jeune.

    Jamais vraiment émouvant, Si je reste fait du sentimentalisme de base et agite des ficelles faciles sans oser prendre position. Un comble pour un film destiné à un public adolescent, davantage dans la recherche de partis pris moins conformistes mais qui se voit encore et toujours proposer une flopée d'historiettes guimauves.

    S'il n'y a pas d'âge pour être prêt à confronter la mort, Mia (Chloë Grace Moretz), une jeune violoncelliste promise à un brillant avenir, se retrouve face à la pire décision de sa vie à seulement 17 ans. Après un terrible accident de la route, la jeune fille et sa famille se trouvent entre la vie et la mort, la suite c'est à Mia d'en décider : soit elle lutte et se réveille vivante mais orpheline, soit elle meurt aux côtés de ses proches.

    sijerestechloe2

    Premier long métrage de fiction pour R.J. Cutler (The September Issue), Si je reste donne l'impression d'un téléfilm à base de flash-backs bien maîtrisés ou, au choix, d'un objet cinéma à la traîne. Séparation avec les parents, flou quant à l'avenir, première relation amoureuse forte… Autant de problématiques adolescentes abordées sans vague.

    Alors tels deux opposés qui s'attirent, la violoncelliste (Chloë Grace Moretz) et son rockeur en devenir (Jamie Blackley) filent un parfait amour, jeune mais sincère, dont la promesse d'un avenir commun pourrait bien sauver l'adolescente. Mais pas sauver véritablement ce film, qui s'essouffle de son matériel de base plus qu'il ne l'exploite. Si je reste délaisse et garde maladroitement en toile de fond cette tragédie familiale qui avait peut-être finalement plus de matière à réflexion que cet amour adolescent, mais soit, il faut bien ça pour faire pleurer des coeurs novices en la matière.

    Personnes associées

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.