• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • De ses expertes mais douces mains, Hirokazu Kore-Eda tourne tendrement les pages d’un livret de famille à la filiation alambiquée et aux questionnements honnêtes. Devenir père, une étape souvent relayée comme innée mais dont l’acquisition n’est pourtant pas si évidente.

    Très poétique et toujours empreint d’une douceur rassurante, le cinéma d’Hirokazu Kore-Eda (Nobody Knows, I wish nos vœux secrets…) charme avec la force tranquille de celui qui sait ce qu’il fait. Le cinéaste japonais caresse et délivre, sans jamais brusquer, ses états d’âmes. Ceux d’un père qui cherche à se positionner ou encore ceux des cartes redistribuées suite à un malheureux échange. Une mise en scène fluide et subtile pour ce récit déraciné où les thèmes de la famille, la paternité et l’enfance tentent de trouver juste place.

    Tel père, tel fils (prix du jury au dernier festival de Cannes, présidé par Steven Spielberg) retrace ainsi le chemin de deux pères sur les pas de leur légitimité véritable. Deux familles réunies et poussées dans le vide, otages sur le vif d’un choix déraisonné opposant les liens du sang et ceux de toute une éducation. Une dualité rude sur laquelle Hirokazu Kore-Eda porte toute son attention, une réflexion sur la filiation à la patience opportune.

    Tel père tel fils

    Hirokazu Kore-Eda désamorce calmement et livre un film à la mise en oeuvre délicate. Une réflexion utile, sociétale et universelle sur la filiation, jamais brusque Tel père, tel fils s’établie pourtant sur le fil d’une réalité empiétant sur la fiction. Des milieux, des idéaux et des familles qui s’opposent, des normes et des soumissions peu réfléchies, le tout dans la pudeur d’une culture qui s’ouvre à nous pour mieux nous toucher. Et le pari est gagné, Hirokazu Kore-Eda chamboule, loin de la sévérité de son sujet, s’interrogeant avec le sang froid d’un spécialiste en la matière sur la réelle place de chacun.

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    Paradise Lost

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.