• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Dallas Buyers Club, le film du réalisateur québécois Jean-Marc Vallée, a su, avant de devenir un favori aux Oscars, se démarquer avec notamment les extrêmes pertes de poids infligées à ses acteurs et son petit budget.

    Dallas Buyers Club revient sur le destin avorté de Ron Woodroof (incarné par Matthew McConaughey), un cowboy atteint du sida qui va se lancer dans le commerce illégal de médicaments pour se soigner. Brillamment interprété, ce film est avant tout une révérence au milieu activiste gay des années 80 et une piqûre de rappel nécessaire pour contrer l'ignorance.

    Nommé à six reprises aux Oscars 2014 et déjà récompensé aux derniers Golden Globes, Dallas Buyers Club a étonné avant tout par les grandes transformations de ses acteurs. Matthew McConaughey (nommé aux Oscars pour le meilleur acteur) et Jared Leto (nommé pour le meilleur second rôle), incarnant deux personnages séropositifs, ont alors dû perdre presque 20 kilos chacun.

    Une perte de poids conséquente pour les acteurs qui ont revu leur alimentation, principalement composée à la fin de tranches de poulet, de blanc d'oeufs et de Coca Light. L'acteur Matthew McConaughey qui est passé de 83 à 63 kilos a confié s'être cloitré chez lui pour rester aussi pâle, ne pas avoir pratiqué d'activité physique et avoir constaté une réelle baisse de sa vision durant ce régime.

    dallas

    Par ailleurs, le budget alloué aux maquillages et aux coiffures est risible, seulement 250$ (soit environ 180 euros) pour les 28 jours de tournage et pour tous les acteurs. Mais malgré ce petit budget le film figure en compétition dans la catégorie meilleur maquillage et coiffure pour les prochains Oscars !

    La maquilleuse Robin Mathews a raconté au magazine Vanity Fair avoir usé de créativité pour recréer les variations de poids et les divers effets de la maladie, allant même jusqu'à utiliser de la farine de maïs pour transposer certains problèmes de peau comme la dermatite séborrhéique. Oeuvrant d'habitude sur des grosses productions comme Twilight, la maquilleuse a avoué que Dallas Buyers Club a été le film le plus sous-budgétisé sur lequel elle a travaillé.

    Autant d'épreuves qui se verront peut-être salués aux prochains Oscars, à suivre !

    makeup

    jared leto

    makeup

    Personnes associées

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    L'Amour c'est mieux à deux (France 2) : ces actrices qui, comme Virginie Efira, sont coincées dans des comédies romantiques (32 PHOTOS)

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.