• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Si Harry Potter est né de l'imagination débordante de la romancière J.K Rowling, certaines des formules magiques employées par les petits sorciers dans la saga ont quant à elles, des significations bien réelles.

    hermionesortilege

    Alors que J.K Rowling vient de terminer d'écrire un premier scénario pour l'adaptation cinéma de sa nouvelle saga spin-off d'Harry Potter : Les Animaux Fantastiques (une première version du script qui a d'ailleurs comblé David Heyman, le producteur des Harry Potter), le site BuzzFeed s'intéresse aujourd'hui dans une vidéo aux sortilèges employés dans la saga initiale du jeune sorcier.

    Si dans l'article "les 25 choses que vous ignorez peut-être sur Harry Potter", on apprenait que J.K Rowling, après avoir suivi des études de lettres classiques, avait glissé pas mal de termes en latin dans ses romans (pour exemple, le nom de Bellatrix qui représente une guerrière), BuzzFeed nous dévoile aujourd'hui et en vidéo, la véritable signification des sorts lancés par Harry et sa bande, à l'aide de leurs baguettes.

    Inspirés de plusieurs langues anciennes dont et surtout le latin, les sortilèges les plus populaires parmi les sorciers révèlent aujourd'hui leur signification première.

    Cette vidéo nous apprend ainsi que "Accio", le sort pour attirer des objets à soi vient du latin et signifie simplement "venir".

    "Alohomora", le sort qui permet d'ouvrir portes et serrures vient d’un dialecte africain (le Sidiki) et signifie "l’ami du voleur".

    "Expelliarmus", le célèbre sort qui permet de désarmer son adversaire a été inventé par l'auteur et combine deux mots en latin : "Expellere" (expulsé) et "arma" (armes).

    "Expecto Patronum", le sort pour faire apparaître son patronus et se protéger des détraqueurs vient également d'une combinaison de deux termes d'origine latine : "Expecto" (j’attends) et "Patronus" (protecteur).

    "Sectumsempra", un sort pour blesser, dans la même idée emprunte à deux mots en latin : "Sectum" (couper) et "Sempra" (toujours).

    "Finite Incatatem", le sort qui stoppe les autres sorts, s'ajoute à la liste des mix de mots en latin avec "Finite" (finir) et "Incatationem" (l’art d’ensorceler).

    Une façon assez simple d'initier les plus réticents au latin. D'autres sorts et termes employés dans la saga ne sont pas notés par cette vidéo mais connaissent les mêmes origines. Par exemple, le sort "Doloris", pour provoquer la douleur, se lance avec le mot "crucio" en version originale, soit "je torture" en latin. Quant au sort ultime, celui provoquant la mort : le célèbre "Avada Kedavra", celui-ci serait d'origine araméenne et signifierait "que la chose soit détruite".

    Personnes associées

    1 commentaire
    Ma photo de profil
    1. Il y a 2 ans

      Le latin n'est plus une langue morte depuis la saga Harry Potter

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    L'Amour c'est mieux à deux (France 2) : ces actrices qui, comme Virginie Efira, sont coincées dans des comédies romantiques (32 PHOTOS)

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.