• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Inspiré de faits réels, Argo de Ben Affleck (Oscar du meilleur film en 2013), revenait sur la prise d'otages de Téhéran et pour le 35ème anniversaire de ce fait historique, les services secrets américains ont décidé de rétablir la vérité sur Twitter.

    argocia

    À l'occasion des 35 ans de la prise d'otages médiatisée de Téhéran (du 4 novembre 1979 au 20 janvier 1981), où 52 diplomates et civils américains ont été retenus prisonniers par des étudiants militants iraniens dans l'ambassade des États-Unis, la CIA s'est exprimée sur Twitter. Alors que le film Argo de Ben Affleck revenait sur cet évènement relatant une mission lancée par les services secrets pour secourir 6 diplomates ayant échappé à cette prise d'otage, en utilisant pour diversion l'invention d'un tournage de film bidon, la CIA revient aujourd'hui sur les faits, tâchant de démêler fiction et réalité.

    Romancée dans Argo, la véritable histoire de l'exfiltration des 6 diplomates s'est dévoilée avec beaucoup d'humour sur le compte Twitter de la CIA vendredi dernier.

    "Nous adorons Argo, le film de Ben Affleck, oscarisé en 2013, mais aujourd'hui, nous vous révélons ce qui relève de la vérité et de la fiction" ont tweeté les services secrets américains pour commencer.

    cia

    S'en suit un véritable jeu de fiction versus réalité lancé par la CIA qui explique : "Fiction (à comprendre, dans le film Argo) : juste après la prise de l'ambassade, les 6 diplomates américains vont directement chez l'ambassadeur canadien où ils se cachent pendant trois mois" avant de rétablir la vraie version, en fait : "5 d'entre eux ont eu recours à beaucoup de caches différentes et le 6ème a dormi par terre dans l'ambassade de Suède" avant qu'ils ne soient tous réunis chez l'ambassadeur canadien.

    Pour démêler le vrai du romancé de cette crise internationale, les services secrets ajoutent qu'il n'y a pas eu 1 mais 2 agents secrets américains qui se sont rendus sur place à Téhéran pour mener l'opération d'exfiltration. Dans le film par ailleurs "les américains sont retenus à l'aéroport par des gardes iraniens et un appel est fait vers la maison de production Studio Six pour vérifier leur identité", en réalité "Rien de cela n'est arrivé. Un vol à l'aube a été choisi pour que les agents de la compagnie aérienne soient assoupis et pour que les gardiens de la révolution soient encore au lit" admet la CIA.

    Autant de petites différences qui font toute leur importance et parmi les autres écarts du film avec la réalité il y a celui là : "Dans Argo, pendant l'embarquement, les iraniens reconstituent des documents déchiquetés et le visage d'un des américains apparaît, s'en suit une scène de course poursuite sur le tarmac pour tenter d'arrêter l'avion" la CIA rectifie avec la véritable version des faits : "les iraniens ont en effet reconstitué des documents qui avaient été déchiquetés mais aucun visage n'est apparu et il n'y a eu aucune course poursuite. À part un retard d'une heure pour un problème mécanique, l'évasion s'est déroulée à merveille".

    Pour finir sur une note festive, les services secrets américains ont avoué qu'après que l'avion fut sorti de l'espace aérien iranien, le passage où les américains lancent des cris de joie dans Argo était tout à fait vrai, avant d'ajouter : "Il y a même eu une tournée de Bloody-Marys pour fêter ça ! ".

    Un jeu de fiction versus réalité qui n'est pas passé à côté de l'acteur et réalisateur du film Ben Affleck qui, visiblement amusé, a retweeté l'opération.

    argocia2

    Personnes associées

    aucun commentaire
    Ma photo de profil

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    L'Amour c'est mieux à deux (France 2) : ces actrices qui, comme Virginie Efira, sont coincées dans des comédies romantiques (32 PHOTOS)

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.