• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
  • Après le coup de gueule du public, c'est au tour de Wall Street de sanctionner SeaWorld, qui fait l'objet d'un film documentaire dénonçant la captivité des orques.

    Récemment diffusé en France sur Arte, L'Orque tueuse (Blackfish en VO) revient sur l'histoire de Tilikum, une orque qui attaque mortellement sa dresseuse en 2010, pendant un spectacle dans un parc aquatique SeaWorld. À partir de ce fait divers tragique, le documentaire enquête et montre comment l'animal peut se venger de l'homme lorsque celui-ci contrarie sa nature sauvage.

    D'abord présenté en janvier 2013 au festival Sundance, Black Fish sort aux Etats-Unis quelques mois plus tard, provoquant un ras-de-marée de réactions négatives envers SeaWorld. Le parc aquatique adopte la stratégie du silence en espérant que le bad-buzz s'éteigne de lui-même, avant de contre-attaquer avec une agressive campagne contre le documentaire et rassure ses investisseurs, en affirmant que le film n'avait pas eu d'impact notable sur son activité.

    Hier, l'entreprise cotée en bourse voit le cours de son action plonger de 30%, suite à des résultats trimestriels moins bons que prévus. Avant la première diffusion de Blackfish sur CNN, la valeur boursière de SeaWorld était estimée à 3,26 milliards de dollars, contre 1,56 milliard aujourd'hui.

    Dans un communiqué de presse, SeaWorld admet alors que le film et une récente proposition de loi en Californie pouvaient expliquer ses mauvais résultats. La proposition de loi, intitulée Orca Welfare and Safety Act vise à interdire les spectacles avec des orques en captivité et libèrerait toutes les orques actuellement détenues en Californie, état dans lequel SeaWorld possède un parc.

    9 commentaires
    Ma photo de profil
    1. Il y a 2 ans

      Les parcs SeaWorld Orlando & SeaWorld San Diego & SeaWorld San Antonio sont leaders de plusieurs programmes de protection animales à travers le monde. Ne laissons pas notre jugement s’altérer à cause d'un FILM (et non reportage) politiquement ou idéologiquement orienté envers une cause qui n'englobe pas la totalité d'une démarche à laquelle les parcs SeaWorld mais également de nombreux Zoo dans le monde, et bien sur le, Parc Animalier, Marineland adhèrent depuis de très nombreuses années.
      #Blackfish est un film destiné à réaliser un bénéfice ne l'oublions pas.

      1 J'aime
    2. Il y a 2 ans

      Suite du message just en dessous :

      Quand on voit la pollution marine avec les sachets ou le pétrole ui tue tout ses animaux aquatiques, je me dit surtout que faire tout un buzz autour de 3 orques en bonne santé dans un Parc c'est se concentrer sur un problème ridicule alors qu'il y a 10 000 fois pire ailleurs.

      Regarder les VRAIS problèmes au lieu de vous concentrer sur des bêtises. Et après on dit que je suis sans neurones. Faites fonctionner les vôtres plutôt...

      1 J'aime
    3. Il y a 2 ans

      Les animaux ne sont pas maltraités, bien au contraire. De plus à ce que je sache il n'y a pas des millions d'orques qui vivent en captivités.

      Au lieu de se battre contre de manière stupide contre des Parcs qui ne font que montrer la beauté de ses animaux, battez vous aux côté de SeaSherp qui eux lutte contre la barbarie humaine. Battez vous contre ses braconniers qui TUE ses beaux animaux pour le plaisir ou pour vendre des morceaux de ses magnifiques bêtes.
      Battez-vous contre ses braconniers tueurs de baleine, contre ses braconniers tueur d'éléphant pour leur défenses, battez-vous contre es tueurs de fauves pour leur peaux...

      Bref battez-vous pour quelques chose qui vaut REELEMENT le coup plutôt que de cracher sur des parcs garantissant un "autre style de vie" à ses animaux, à l'abris de ses braconniers.

      De plus (je ne connais pas la position de SeaWorld) mais je prend l'exemple de Marineland :
      - Aucun animal n'a été prélevé depuis le début des années 80.
      - La quasi totalité des animaux sont nées à Marineland.
      - Selon des études, un animal ne se sentant pas à l'aise dans son environnement ne se reproduit pas, hors à Marineland la quasi totalité sont nés là bas, preuve que la reproduction est importante.
      - De plus Marineland doit probablement faire plus pour la protection des animaux que la totalité de ses "ecoeurés de ses parcs". Ils possèdent plusieurs fondations pour la protections d'animaux tels que les Manchots Moine ou les Tortues des côtes Mauricienne.

      Alors c'est bien eau de traiter les gens d'ignorant (hein Alex Bar), mais apparemment vous ne cherchez pas plus loin que votre nez non plus et ils suffit d'un film pour vous forgez un avis.

      Après ce film traite surtout de SeaWorld et j'ai lu des choses pas très belles à son sujet non plus. Mais ils ne faut pas mettre toute les parcs aquatiques dans le même panier et je pense sincèrement que Marineland est bien un parc pour amoureux des bêtes plutôt qu'un parc "ramasse thunes" et "contre les animaux"

      2 J'aime

    À lire ensuite

    À LIRE ENSUITE

    L'Amour c'est mieux à deux (France 2) : ces actrices qui, comme Virginie Efira, sont coincées dans des comédies romantiques (32 PHOTOS)

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.