• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
    0:00 / 0:00

    Brice de Nice

    Langue
    Qualité
    Videos de Brice de Nice

    Brice de Nice

    342 55

    1. Il y a 27 jours

      Bof, ce n'est pas aussi drôle que sa réputation le prétend. À voir seulement pour comprendre d'où vient le "cassé" !

    2. Il y a 1 mois

      C'était moins pire que dans mes souvenirs. En même temps, en 10 ans, le niveau des comédies grand public du cinéma français a eu le temps de saaaaaacrééééééééément bien baissé quand même. Si elles avaient déjà entamé leur chute aux enfers, même celles des années 2000 restaient quand même globalement un cran au dessus que celles de la quasi totalité de notre décennie en cours. Peut être que le nivellement par le bas de cet aspect de la France (avec pleins d'autres) bénéficie grandement au film pour un revisionnage à postériori ...

      Car bien que raté, le film sait être amusant et drôle par moments. Quand le film réussit quelque chose, ça marche vraiment. Et rien que ça - qui devrait être le prérequis minimum de tout ce qui se prétend être une comédie - c'est aussi devenu une vraie rareté dans le cinéma grand public français. En fait ce n'est pas comme dans le gros des mauvaises comédies de ces derniers temps où le niveau de chiantisme et de médiocrité est constant et unilatéral durant tout le film, mais une succession de passages vraiment réussis (la première demi-heure, jusqu'à l'apparition de Clovis Cornillac en fait, marche du tonnerre et est vraiment sympa) avec à côtés des monceaux de moments vraiment nuls et lourds. Malheureusement pour le film, ces derniers sont majoritaires, mais de pas tant que cela au bout du compte (avec un poil plus d'efforts et de recherche, le film aurait sans doute pu être au moins passable. C'est dommage aussi dans un sens). Et puis pour peu qu'on ait pas envie de se prendre la tête, ce genre d'humour régressif peut faire un bien fou sur l'instant pour se détendre ...

      Et enfin, qu'on l'aime ou non, il y a de la vraie mise en scène dans ce film, une vraie identité, et ça aussi, dans le cinéma français populaire, c'est devenu beaucoup trop rare. Et là encore, ça n'est pas allé en s'améliorant ses derniers temps, avec toutes ses "grosses" productions ou le réal semble interchangeable tellement c'est toujours filmé pareil. Et je trouve ici la mise en scène dynamique, clipesque, parfois même vraiment onirique et dans le délire total, avec presque un côté factice et téléréalité qui d'habitude m'irriterait mais dans le bon sens du terme vu que ça colle au film. Même les SFX qui font très datés et fond vert fake maintenant collent totalement au monde de rêveries de Brice. Bref, sur le plan technique, c'est plutôt réussi je trouve. Le film est à l'image de son héros de ce point de vue là et vu qu'il est clairement ce qui porte le film, on est content que les deux aillent si bien de paires pour pouvoir nous offrir quelques passages très bons.

      Par contre le reste ... C'est vraiment pas ça du tout.

      Il faut dire déjà que côté acteurs le film n'est pas très gâté. Au delà d'un Dujardin absolument parfait et survolté dans son rôle et du jeune gamin d'Hossegor qui est vraiment juste dans chacune de ses quelques scènes et qui arrive à créer avec Brice un duo touchant (leur dernière scène est d'ailleurs sans doute la seule vraiment réussie passée le premiers tiers du film. La seule ou la patte dramatique du film fonctionne d'ailleurs, et ce grâce aux acteurs), les autres acteurs se contentent au mieux du minimum syndical, au pire d'en faire des caisses mais pas dans le bon sens du terme, étant vite gavants et lourds, et la cerise sur le gâteau pour Cornillac ici à la fois insupportable et parvenant à générer un vrai et profond malaise avec son personnage pourtant censé être attachant (d'ailleurs toute sa storyline plombe le film).

      Le film souffre quand même clairement du défaut tout con de tous ses films consistants à transposer des personnages de sketches dans un film de cinéma (même s'il fait parti des moins pires de cette mouvance. Sombres souvenirs de Coco ...) : ça ne tiens pas sur la durée. Brice est un personnage de sketches et ce n'est que comme ça qu'il marche, par succession de petits sketches presque indépendants les uns des autres. Et c'est ce qu'est la première demi heure du film. Et c'est pour ça qu'elle fonctionne tandis que la suite se vautre. Le personnage perd complètement son aura et sa drôlerie quand on construit une véritable histoire autour de lui. En fait, tout le film perd cela, car le personnage n'est juste pas assez consistent pour que ça soit intéressant sur une telle durée, d'autant qu'il n'offre pour traitement narratif qu'une seule possibilité de chemin très claire et définie. Et il ne regagne éphémèrement son énergie que quand il remet son personnage dans cette position là.

      Les deux derniers tiers du film tombent aussi dans deux pièges chers au cinéma comique grand public français : la moralisation à deux balles et l'incapacité d'assumer pleinement le rire du début à la fin (car c'est bien connu : la comédie, ce sous genre du peuple qui n'atteindra jamais la noblesse de la tragédie. Oui on aime bien ça chez nous ...). Le premier pose problème parce que le film va systématiquement à l'encontre de son héros, dont il souligne à chaque fois à quel point l est un connard égocentrique qui mérite totalement ce qui lui arrive ... mais le paradoxe de la chose, c'est que Brice ne fait rire QUE quand il réussit ou est sur la voie de la réussite de ce qu'il entreprend tout en restant dans sa posture et son attitude de connard, dans la provocation et l'irrévérence. Le scénario force progressivement le film à s'assagir à mesure qu'il avance mais du coup ce dernier y perd toute sa saveur. Et vu que les enjeux ne prennent jamais, dès que le film cherche à se prendre au sérieux et à faire dans la dramatique (à l'exception d'une scène entre Brice et le gamin), le film reste statique, atone, ne fais plus rien et se laisse se faire chier pendant que le compteur continue à tourner les 2/3 de pellicule restants ...

      Et tout ça pour une pseudo morale dramatique de fin, véritablement symptomatique de pas mal de comédies qui se sentent systématiquement obligées de foutre du serious drama en son sein pour gagner je ne sais quelle notoriété aux yeux des coincés du cul de la critique française. Et ici, on est clairement dans un cas où ça ne sers pas le film. Parce que le spectateur n'a pas besoin que le film lui rappelle et surligne constamment que dans la vraie vie, Brice serait un pauvre type quasi à la rue qui rêve sa vie au lieu de vivre ses rêves. Il le comprend dès le premier quart d'heure et ce n'est pas ce qu'il a envie de voir ici. Il préférera bien au contraire rentrer dans le délire communicatif de Brice autant qu'il le peut pour s'amuser tout autant que lui. Mais malheureusement, le film ne le lui donnera se plaisir que trop rarement.

      Mais bref, moi qui m'attendais à souffrir pendant 1h30, bah au final c'était pas si horrible et vu que le film fait mouche par moments, si l'on est pas d'humeur maussade et qu'on ne se focalise que sur les passages qui nous ont positivement marqué, y'a peut être même presque moyen d'en ressortir diverti. Le cinéma comique grand public français n'offrant même plus ce peu de choses ces dernières années ...

    3. Il y a 1 an

      J'ai déjà mangé des algues :D

    4. Il y a 1 an

      Hilarant..

    5. Il y a 2 ans

      La base

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.