• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
    0:00 / 0:00

    L'homme qu'on aimait trop

    Langue
    Qualité
    Videos de L'homme qu'on aimait trop

    L'homme qu'on aimait trop

    22 89

    1. Il y a 1 an

      Téchiné reprend ici le fait divers "Leroux", disparition non élucidée d'une jeune héritière, Agnès Leroux, sur la cote d'azur en 1977.
      Contrairement à certains avis, je pense que Téchiné prend ici partie. En dirigeant un Canet dénué de tout affect, obnubilé par la position sociale et l'argent, et une Catherine Deneuve, en mère repentie, acharnée à découvrir la vérité, il suppose au spectateur la culpabilité de Maurice Agnelet....Tout en finesse, comme semblant juste narrer les événements tels qu'ils se sont déroulés.

    2. Il y a 2 ans

      Très bon film.
      Les acteurs sont vraiment convaincants avec une Catherine Deneuve criante de vérité.
      Malheureusement quelques petites longueurs mais rien de grave.
      Un film tout de même à prendre au second degré car le réalisateur a pris quand même quelques libertés.
      À noter également que lors de la finalisation de ce film un autre procès a lieu ce qui change totalement la donne du film

    3. Il y a 2 ans

      Un film qui va m'aider à comprendre la véritable histoire. Je pense et j'espère.

    4. Il y a 2 ans

      Après un mariage raté qui a duré 5 cinq ans, Agnès Le Roux rentre à Nice. Agnès est la fille unique de Renée Le Roux, la propriétaire du Palais de la Méditerranée. Agnès, par son père décédé, possède des parts du Palais mais le monde des casinos ne l'intéresse pas, elle veut ouvrir un commerce de produits africains. Au fil du temps, la jeune femme va se rapprocher du conseil de sa mère, Maître Maurice Agnelet, de dix ans son aîné, et en tombe amoureuse.
      Au mitan des années 70, le guerre des casinos fait rage sur la Riviera, le Palais de la Méditerranée n'y échappe pas. Pour Renée, les attaques viennent de la mafia italienne et du camp Fratoni, ce dernier dirigeant Le Ruhl, autre casino de la Promenade des Anglais. Renée décide alors de changer l'organigramme du Palais mais ne promeut pas Maurice, qui claque alors la porte.
      Quand Agnès veut vendre ses parts du Palais, Maurice va la rapprocher de Fratoni qui saute sur l'occasion et lui en offre trois millions de Francs qu'Agnès acceptent. Renée perd alors le contrôle du casino.
      Même si elle a du mal à accepter sa trahison envers sa mère, Agnès va donner à Maurice, un accès total à sa fortune.
      À la Toussaint 1977, Agnès Le Roux disparaît, son corps ne sera jamais retrouvé !

      La vengeance d'une mère.
      Cela aurait pu être le titre du film si André Téchiné avait tranché dans le vif du sujet. Là, il reconstitue toute une histoire déjà connue et qui a été commentée par tant de journaux et magazines depuis 35 ans. Comme il réalise une fiction, il filme des scènes où seule l'imagination peut interpréter des vérités inconnues. Bien que les trois acteurs principaux nous offrent de belles prestations, tout paraît froid, glacé, comme une vieille histoire dont personne ne connait la fin.

      Seules certitudes, Renée Le Roux s'est toujours battue pour faire reconnaître Maurice Agnelet comme le meurtrier de sa fille Agnès, dont la fortune s'est retrouvée, après sa disparition, sur le compte bancaire suisse
      de celui-ci. Même si il a toujours affirmé être étranger à la disparition d'Agnès Le Roux dont le corps n'a jamais été retrouvé et aucun élément matériel n'a démontré la mort, Maurice Agnelet a été condamné pour assassinat en avril 2014 à 20 années de réclusion, après plus de 30 années de tergiversations de la justice française.

      Dommage, pourquoi ne pas avoir choisi de faire un film qui prenait le parti de la mère ou celui de l'amant ?

      1 J'aime
    5. SORTIE DU FILM
      16 juillet 2014
    6. Il y a 2 ans

      Quel est le nom de la musique ?

      2 commentaires

      Adagio en D minor (même musique que pour la bande-annonce de The Mortal Instruments)

      Merci !

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.