• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
    0:00 / 0:00

    Only Lovers Left Alive

    Langue
    Qualité
    Videos de Only Lovers Left Alive

    Only Lovers Left Alive

    117 388

    1. Il y a 2 ans

      Que dire à l'heure où les vampires cinématographiques nous envahissent ?
      Twilight & Co ont saigné toute une génération de teenagers à travers la planète et quelques post-pubères sûrement. Comment parler d'amour à cette génération qui se contemple le nombril via un écran, car l'amour est-il question de longueur de canines ?
      Ha, Dracula, où es-tu passé ? En Transylvanie ? Les précédentes générations te cherchent car tu en as fait des convertis depuis le temps de leur propre jeunesse.
      Et il y en a un qui t'a trouvé. Sacré Jim Jarmush, il a du pif, lui.
      Et vas-y que je te surfe sur ces vagues d'océan de sang, de l'Europe aux States en passant par le Maghreb et vice-versa, tout ça sur une bande son des plus ténébreuses.
      Là nos vampires ( spoiler : moins une) ont du coffre et de la bouteille, leur jeunesse remonte à des lustres, ce ne sont plus des fou-fous cherchant les carotides avoisinantes. Les temps ont changé.
      Et J. Jarmush nous offre là un épisode de la vie amoureuse d'un couple de vampires. Chacun d'eux s'est intégré à l'époque du moment, ils ont su innover dans leur quête de nutriments et dans les obligations qui sont les leurs. Mais même pour eux, un grain de sable peut enrayer la machine du temps qui court.

      Un film agréable qui se déroule sur une bonne zik, c'est pour sûr beaucoup plus digeste que les Twilight & Co.

      6 J'aime
    2. Il y a 2 ans

      En fait, de base, si je suis allé voir ce film, c'est avant tout parce qu'il constituait une formidable brindille dans ma chaussure. Vous savez, cette brindille à la con qui ne vous fait pas mal pour que vous ne vous y intéressiez pas sérieusement, mais qui vous fait chier quand même. Et vous de péter un câble à la fin de la journée sans savoir pourquoi.

      Et bien c'est cette brindille-là qui me trottait dans la tête. Je la voyais sur des revues, des affiches, sur internet (ou tout du moins dans toutes les versions de seconde main de ces médias). Ouais, peut être que l'exaspération a joué un rôle ; mais au final, il y a toujours cette attirance perverse pour les trucs qui nous débectent.

      Faut dire aussi que ce film partait pas gagnant. Déjà, pour le dire franchement, je suis pas très fan du réalisateur. Le seul de ses films qui m'a laissé un souvenir marquant, c'est Ghost Dog. Une scène, en particulier : on y voit Forest Whitaker avec des tresses afro (c'est très important) faire une sorte de moulinet ridicule avec un flingue. C'était l'histoire d'un samouraï, même. Si, si. Bref, pas mon réa' favoris.
      Ensuite, il y a les deux acteurs principaux. Que dire, sinon qu'ils font parti de mon top 3 des acteurs que je supporte le moins (le premier étant incontestablement Benedict Cumberbatch). Loki et la sorcière blanche m'insupportent viscéralement, j'y peux rien, c'est physique. Pourtant Tilda Swinton est une actrice tout à fait correcte.
      Et enfin, il y a cette mode des vampires qui n'aide pas. Avant, quand je regardais un film de vampire, je me disais que j'allais voir un truc kitsch et sympa ; maintenant, je... Ne vais même pas voir ce genre de merdes mièvres et insipides (non, je refuse ne serait-ce que d'en écrire le nom).
      Enfin, la façon dont les critiques en parlaient, dont les spectateurs commentaient ce film, en faisait un de ces produits de l'onanisme condescendant des cinéastes intellectualisant. Chose que je hais très fort. Très très fort.

      Bref, tous ces arguments allaient en faveur d'un réflexe vomitif plutôt que d'un achat de ticket. Mais ensuite, il y a eut l'effet brindille. C'est simple : accumuler autant de handicaps ne pouvait pas être un hasard ; quelque destiné spéciale devait forcément accompagner ce film. Alors j'ai fais un petit saut de foi, me disant que, soit je me fendrais la gueule, soit AU PUTAIN ! Franchement, il est vraiment bien, comme film, objectivement je veux dire, vraiment. Nan, sérieux.

      Alors, bien sûr, si tu es du genre à aimer les histoires d'amour entre spécimens d'une légende viol... revisitée, tu seras déçu(e) ; entre autres, parce que tu as des gros goûts de merde. De même, si ton truc est plutôt le sang versé à la japonaise (c'est à dire à économie d'échelle), passe donc ton chemin : Un bon vieux grindhouse ou les règles de ta copine seront amplement suffisants.

      Par contre, si tu es comme moi, à aimer parfois aller voir un film pour oublier qu'en dehors de la salle, la vie continue, si tu te fiches de comprendre ou non un film, qu'il soit complexe ou non, qu'il bouge ou non, qu'il finisse bien ou non, que le taux de chômage augmente ou non, alors il se peut que tu passes un bon moment devant l'écran.

      Only Lovers Left Alive est très poétique, ça, c'est indéniable. Et moi qui hais les bouses pédantes des partisans dégénérés de l'art pour l'art, je dois bien avouer qu'il y a un peu de ça. Pourtant ! Pourtant la dose de symbolisme passe crème, notamment parce qu'on reste avant tout en plein trip contemplatif. Avant tout parce que le temps s'arrête quand on le regarde. Chacun y voit ses symboles, ses émotions, chacun puise dans ce qui est plus une auberge espagnole esthétique qu'un film au sens dramatique du terme. Il n'y a aucune histoire. La psychologie des personnages ? Des immortels blasés. Tout ce qui fait leur essence psychologique, c'est vous qui venez avec en entrant dans la salle. Quant au cadre vampirique, n'en parlons même pas : on aurait très bien put tomber sur une affaire du chupacabra. Mais franchement, les chupacabra sont moins glamours. D'ailleurs, ça n'est pas pour rien si Adam, avec son stéthoscope d'un autre monde, appelle les humains "zombies". Le zombie, prédateur virtuel par excellence de cette civilisation sans prédateur, c'est l'homme ; et l'homme, c'est le prédateur de ces amants intemporels qui ne demandent qu'à vivre d'autisme et de léthargies jouissives.

      Ne cherchez pas à comprendre ce que les critiques doctorales vous dirons, une main sur la plume, une autre sur la teube. On ne peut avoir qu'une expérience personnelle devant cette oeuvre qui épouse parfaitement la plastique de son esprit. Si ce film m'a plut, c'est que son univers et sa forme m'ont touché ; c'est qu'il m'a interpellé, m'a pousser à imaginer une autre façon de penser, sans forcément l'adopter, comme ça, juste pour le plaisir, comme l'on regarde la flamme d'une bougie. On ne cherche pas à devenir flamme, on ne cherche pas à souffler dessus. On est juste prit d'une grosse flemme et on ne peut plus décrocher ses yeux de la bougie. Alors on perd son temps et on trouve ça très agréable. Il ne faut pas prétendre restituer la substance d'un beau vase.

      Laissez vous juste emporter par la sublime BO du film, par son pessimisme et son espoir, laissez vous enfermer dans sa tour d'ivoire où l'homme, las d'être aliéné à son monde, s'inféode du temps et de l'espace par l'art, la raison et l'amour, se tourne vers l'immensité de l'espace, le mystère presque paganique de la nature, en nommant les choses, comme un sorcier. Moi, perso, je suis pour. Et c'est fort cool, tout ça. Alors mattez-moi ce foutu film avant de dormir et bouffez pas de pop-corn pendant la séance, vous allez rien entendez à la musique, putain !

      N.B. : Olaul Tom Hiddleston c'est vraiment un emo !

      3 J'aime
      -
      2 commentaires

      Alors toi, j't'aime bien tu sais!

      Pourquoi n'est-il pas possible d'expérimenter cette œuvre à 2, comme tu l'écris ?
      Pourquoi 2 personnes ne pourraient-elles pas se glisser ensemble, au même moment, dans cette plastique (talquée) émanant de ce monde ?
      Et ce n'est pas la flemme qui empêche de souffler la flamme, c'est l'envie, c'est l'envie de se retrouver là, bercé et reput, dans sa propre plénitude.

      Désolé, 6 mois sont passés depuis ton avis dont je viens de prendre connaissance.

    3. Il y a 2 ans

      Génial.

      1 J'aime
    4. Il y a 2 ans

      Magnifique film, a voir absolument (specialement si vous n'aimez pas les vampires!)

      1 J'aime
    5. Il y a 2 ans

      Si vous êtes fan des livres de Anne Rice, fans des guitares, fan de ce qu'incarne Detroit, fan de scènes contemplatives qui illustrent tellement bien le rythme de la (non) vie lorsque vous avez plusieurs siècles...
      Vous pouvez allé passer 2h de vrai esthétisme vampirique contemporain !

      Jarmusch se fait clairement plaisir, et en satisfera plus d'un(e), mais pas tous.

      De Detroit entre décrépitude et renaissance underground, à une Tanger qui n'a pas bougée depuis des siècles, les déambulations d'un emblématique couple de vampires rock and roll et romantiques.

      stunning !

      1 J'aime
    6. Il y a 2 ans

      Tom Hiddleston toujours aussi psychédélique !!!

      1 J'aime
    7. Il y a 10 mois

      Très beau film avec deux très bons acteurs . Une petite merveille .

    8. Il y a 1 an

      Enfin un vrai film de vampire. On y sent toute la lassitude de la vie, de l'histoire qui fuit, la passion des belles choses, anciennes et perdues parfois à jamais alors que sur le canapé une nième vie se meurt. C'est noir, c'est poétique, c'est érotique (ouais tu sais l'érotisme qui ne s'est pas encore dénudé, celui caché sous les gants...), c'est rock, j'ai kiffe Tom et Tilda font le plus merveilleux couple de l'histoire.

    9. Il y a 1 an

      Jim Jarmusch réalise une oeuvre fantomatique, poétique, intrigante, vaporeuse et en parfaite lévitation. Hommage à des oeuvres musicales ou littéraires, clin d'oeil volontaire (ou pas) à certains films de vampires. Il y a dans "Only Lovers Left Alive" de quoi abreuver les fans du réalisateurs.
      Il faut reconnaître qu'il y a quelque chose qui fonctionne assez naturellement et ce n'était pourtant pas (à mon niveau) une garantie.

    10. Il y a 2 ans

      Super...

    11. Il y a 2 ans

      Superbe.

    12. Il y a 2 ans

      Trés trés bon film !

    13. Il y a 2 ans

      C'est insupportable !!!

    14. Il y a 2 ans

      Un très joli moment

    15. Il y a 2 ans

      J'irais le voir y'a pas de doute

    16. Il y a 2 ans

      LLa vie éternel, comme sa fait rèver !!!

    17. Il y a 2 ans

      Interessant

    18. Il y a 3 ans

      J ai 45ans

    19. Il y a 3 ans

      Malgré que Tom Hiddleston est mon acteur préféré, je suis un peu septique..

      1 commentaire
      Il y a 3 ans

      je l'ai vu au festival de Cannes, si tu aimes les films de Jarmush tu devrais aimer, moi j'ai bien aimée ^^

      1 J'aime

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.