• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
    0:00 / 0:00

    Party Girl

    Langue
    Qualité
    Videos de Party Girl

    Party Girl

    19 69

    1. Il y a 1 an

      Angélique a 60 ans. Elle a toujours travaillé dans les cabarets et est mère de quatre enfants de pères différents, pas toujours identifiés. La petite dernière a d'ailleurs été placée en famille d'accueil. Angélique aime faire la fête, elle aime ses copines de cabaret, elle aime charmer les hommes mais elle sent qu'elle vieillit. Un de ses "clients", amoureux d'elle, lui propose de l'épouser et de vivre tranquillement. Encouragée par ses enfants, heureux de la voir "se ranger", ses copines en quête elles aussi d'une vie harmonieuse, elle accepte. Cependant, très vite elle est rattrapée par sa nature de femme libre, d'oiseau de nuit, animée par la passion amoureuse, qui vit l'instant sans faire semblant
      A mi-chemin entre le film et le documentaire dans une Alsace populaire, une belle histoire sur une femme de caractère, qui doute, qui peine à renoncer ce à quoi elle s'est consacré toute sa vie et qui sera fidèle jusqu'au bout à ses choix et ses désirs.

    2. Il y a 1 an

      Je ne sais pas trop par quel bout prendre ce film. Il est admirable de plusieurs manières mais en même temps, il manque une âme à ce film. Je sais pas. Par moments, je me suis ennuyé et par moments, j'ai eu de l'intérêt pour le film.

      Alors qu'est-ce que Party Girl ? Ben, je dirais que c'est une suite au film de Bertrand Bonello L'Apollonide: Souvenirs d'une maison close.
      Dans le film de Bertrand Bonello, il était question de la maison close en l'occurrence en France de la misère sexuelle, de la tragédie de femmes esclaves et prisonnières d'une société conciliante et indulgente en vers une soumission de femmes qui n'aspirent qu'à la liberté et l'épanouissement personnel.
      Là où Bertrand Bonello arrêtait sa caméra à l'intérieur de la maison close sans chercher à connaitre le devenir de ses femmes après l'épisode de la marchandisation de leurs corps, Marie Amachoukeli et Claire Burger elles sortent du huis clos de la maison close pour montrer la vie peu reluisante de la vie d'une péripatéticienne.

      Ainsi Angélique femme brave qui n'a connu toute sa vie que le pluralisme masculin et des amours aussi brèves que peu concluantes aspire à changer de vie et à devenir une femme-modèle parce que étant donné son grand âge, elle ne séduit plus. Mais pour ça elle doit se réconcilier avec une partie de sa vie. Mais peut-on mettre de côté des années de vie libertine et devenir une madame tout le monde ? Là est la question du film!

      Alors l'intérêt artistique même du film n'est pas flagrant mais, il y a un jeu d'acteur intéressant en la personne d'Angélique Litzenburger et Jeseph Bour que je ne connaissais pas. Mais en tout cas un très beau film dans l'aligner vous l'autre compris de l'Apollonide mais sans entrain et énergie.

    3. Il y a 2 ans

      Petit film sans prétention qui se laisse tout de même regarder. Ce n'est pas le genre de films que je vais habituellement voir mais celui-ci m'a intrigué après avoir vu la bande annonce. Je dois dire que j'ai été un peu déçu. Je m'attendais honnêtement à mieux. J'ai trouvé que le film manquait de rythme et de profondeur au niveau des personnages principaux sur lesquels on en apprend que trop peu au final.

    4. Il y a 2 ans

      C'est beau visuellement et c'est beau émotionnellement.
      C'est un très "beau" portrait d'une femme égoïste, dure, froide, et perdue. L'actrice qui joue son propre rôle et d'un charisme grandiose elle est "sublime" tel une très grande actrice.
      Cela prouve que le cinéma français a de l'avenir

    5. Il y a 2 ans

      Caméra d'or, Un Certain Regard, Festival de Cannes 2014.

      Angélique, la soixantaine, travaille dans un cabaret à la frontière franco-allemande où elle incite les clients à boire. Elle est entraîneuse et aime cela, pouvant ainsi faire le fête avec ses copines et rencontrer des hommes. Elle aime boire aussi.
      Michel, fraîchement retraité et un de ses meilleurs clients, est amoureux d'elle. Un soir, il la demande en mariage.

      Portrait d'une femme qui s'est toujours sentie libre même avec ses propres enfants dont elle reconnaît au moins pour l'un ne pas savoir qui en est le géniteur. Arrivée à cet âge, Angélique se doit presque d'accepter cette bouée de survie que lui lance cet homme qu'elle apprécie. Mais elle doute. Elle doute car elle sait qu'elle va perdre cette liberté qui lui est chère, mais les encouragements de ses enfants, de ses amies et même de clients du cabaret la poussent à accepter cette sortie vers la sécurité, elle finit donc par dire oui à Michel.
      On se demande si on est devant une fiction ou un docu-fiction avec ces acteurs qui dans la vie sont mère, enfants, frères et sœurs. C'est troublant mais ça sonne faux. De plus l'univers glauque, image de ce coin délabré d'Alsace (marquant dans scène prise d'un caddie de supermarché où le sol est défoncé) est plutôt racoleur faisant passer la sensibilité des différents personnages au dernier plan.
      Malgré la curiosité de cette réalisation, je reste des plus sceptiques devant cet ovni qui pourrait être sans conteste un épisode du belge "Strip-tease".

    6. Il y a 2 ans

      Bercyyv
      YiIlg

    7. SORTIE DU FILM
      27 août 2014
    8. Il y a 2 ans

      Cannes 2014 : ils étaient tous bourrés !

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.