• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
    0:00 / 0:00

    Soleil vert

    Langue
    Qualité
    Videos de Soleil vert

    Soleil vert

    55 32

    1. Il y a 1 an

      Soylent Green, un film génial et horrible à la fois, il un peu vieilli mais reste trop d'actualité aujourd'hui malheureusement. J'aimerais bien voir une réadaptation du roman par le réalisateur Neill Blomkamp.

    2. Il y a 1 an

      CinéClassics :
      Reprise du film de 1973 en version restaurée.

      En 2022, New York compte 40 000 000 d'habitants.
      Les terres agricoles ont perdu toute fertilité poussant les ruraux vers les villes. En cause, l'exploitation totale des ressources naturelles de la Terre, ce qui a déréglé le climat, augmentant du coup, la température de plusieurs degrés.
      Pour se nourrir, la population n'a plus que comme seul choix de manger les tablettes énergétiques produites par la société Soylent, "Soylent Red ou Yellow" et, une fois par semaine, leur nouveauté, "Soylent Green", plus protéinique mais produite en trop faible quantité.
      Il va sans dire que les dirigeants de Soylent ont droit à un traitement différent que le peuple affamé de la part des autorités. Alors, quand un de ses dirigeants est retrouvé mort dans son appartement hyper-sécurisé soit disant victime d'un cambriolage, le détective Robert Thorn, membre des forces de sécurité et chargé de l'enquête, va, au péril de sa vie et aidé par son vieil ami bibliothécaire Sol Roth, découvrir l'envers du décor de Soylent et ses méthodes de fabrication.

      Tout d'abord, quelle joie de pouvoir revoir ce film dans une salle obscure et sur grand écran !
      A-t-il vieilli ? Oui, sûrement, du côté technique.
      Mais son message induit datant du début des 70's n'a pas pris une ride.
      Au contraire, aujourd'hui, on peut le prendre comme prophétique car même les industries agroalimentaires commencent, encore trop timidement sûrement, à changer leur politique de production, en ça, poussées par les populations qui réclament de plus en plus une alimentation saine et plus écologique.

      Voilà donc un film du réalisateur Richard Fleischer datant de 1973 qui nous annonce, sans vraiment se planter, qu'en 2022, la Terre ne pourra plus fournir à ses populations de quoi manger et que celles-ci seront assujetties à une industrie agroalimentaire toute puissante.
      - Ça ne vous dit rien ?
      - Regardez ce que vous avez dans vos assiettes ou ce que vous achetez dans la grande distribution pour vous nourrir...
      Sommes-nous assez loin ou au contraire assez proche de cette alimentation décrite dans cette fiction ?
      - Réfléchissez et imaginez demain !
      (Si vous le pouvez ou le voulez, lisez le dernier livre de José Bové, "L'alimentation en otage", qui donne corps aujourd'hui à ce film quadragénaire.)

      Richard Fleischer s'était déjà distingué dans le registre des films d'anticipation en 1966 avec son "Fantastic Voyage (Le voyage fantastique)" , un très bon film (pour moi) qui fût repris en 1990 par le réalisateur Joel Schumacher dans son " Flatliners (L'expérience interdite avec Kiefer Sutherland,Julia Roberts, Kevin Bacon & William Baldwin)" et dont Isaac Asimov s'est inspiré pour deux de ses nouvelles (1987).
      Fleischer y décrivait de nouvelles possibilités pour soigner l'être humain par la miniaturisation des objets nécessaires lors des opérations chirurgicales. Il visait juste quand on voit les possibilités offertes aujourd'hui par les nanotechnologies utilisées dans la médecine en général.

      Pour ma petite histoire (sans avoir la grosse tête, j'ai un petit tour de tête d'ailleurs), le titre en français du film, "Soleil Vert", n'a aucun rapport avec son titre original ni avec une quelconque traduction, seul "green" veut dire "vert".
      Le nom de l'entreprise "Soylent" en deux mots : Soy et Lent se traduisent par Soja et Carême (soit ici : jeûne), donc pas de soleil même si le Soylent Green pouvait apporter quelques rayons de notre étoile vitale à ceux qui en consommaient sans en connaitre l'origine.
      Pourquoi, à cette époque, avoir fait l'impasse sur un titre plus accusatoire ?
      Je ne saurai y répondre mais c'est une des spécificités des distributeurs francophones (hors Amérique du Nord) qui, trop souvent, attribuent un titre en français qui n'a rien à voir avec l'original dans une autre langue ou si peu. Ce qui peut par moments paraître comme des plus ridicules à ceux qui y prêtent attention (dont je suis, cela m'a toujours interpellé. J'ai toujours du mal à comprendre les motivations de ces "traducteurs ou adaptateurs francophiles" qui renomment une œuvre, quelle qu'elle soit, avec un titre improbable et qui n'a rien à voir avec l'original, celui du réalisateur).

      Pour terminer, au final, un grand OUI et avec enthousiasme !
      Je vous invite à aller voir ce film dans sa version restaurée pour son message crédible et visionnaire qui pourrait se révéler juste dans un avenir plus ou moins proche si certaines politiques devaient ne pas évoluer vers une exploitation raisonnée des ressources de notre Terre (avec un effet papillon sur le climat qui entraîne un exode rural massif qui, lui, entraîne... and so and so... and so...).
      (J'irai même à vous encourager à voir ce film via les nouveaux modes de diffusion tels les plateformes de VOD ou autres. Mais si vous avez un cinéma près de chez vous le projetant, n'hésitez pas. Allez découvrir ce qu'un homme pouvait imaginer, il y a 40 ans, de l'avenir alimentaire de ses congénères. Peut-être un prometteur début à une nécessaire prise de conscience !).

    3. Il y a 1 an

      Un film incroyable, presque prémonitoire, Charlton Heston est toujours incroyable. Film qui ne vieillit pas, dans 20-30 ans on parlera encore, un film intemporel.

    4. Il y a 2 ans

      Énorme! Et tellement d'actualité!

    5. Il y a 2 ans

      Classlique indémodable des dystopies quasi-prophétiques du même niveau que Robocop, 1984, et Escape from New York (ok, celui-la, il est pas si prophétique que ça).
      Maitrisé, poignant, il arrive à maintenir même les spectateurs connaissant déjà l'intrigue.

    6. Il y a 3 ans

      Un film visionnaire et actuel. À voir absolument.

    7. Il y a 4 ans

      sortie le 27 decembre 1895, vous etes sur ? le lendemain de la premiere projection des freres Lumiere. Il etait Fort ce Fleischer

      3 J'aime
      -
      1 commentaire
      Il y a 1 an

      Film de 1973, sorti en France en juin 74.

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.