• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • MA LISTE D'ENVIE
    0:00 / 0:00

    The Tribe

    Langue
    Qualité
    Videos de The Tribe

    The Tribe

    4 69

    1. Il y a 2 ans

      Sergueï, ado sourd et muet, entre dans un internat spécialisé et subit le bizutage d'une bande organisant trafics et prostitution.
      Parvenu à l'intégrer, il tombe amoureux d'Anna, membre de la tribu, qui se prostitue pour survivre et quitter l'Ukraine.

      Après The Artist, voici un nouvel hommage au cinéma muet. La comparaison s'arrête là car si les acteurs, membres de la Tribu, ne parlent pas de vives voix, c'est qu'ils sont tous sourds et muets. Mais cela ne veut pas dire qu'on ne les entend pas. Les gestes, les mouvements du corps, les façons d'être, les mouvements de mains plus ou moins nerveux pour s'exprimer en langage des signes ne sont pas silencieux bien au contraire, ils se révèlent être de véritables interprètes pour notre compréhension des événements, que l'on soit ici ou à l'autre bout du monde; l'absence de musique renforce d'autant plus notre immersion dans ce monde codé.
      Alors que ce film fût tourné au plus fort de la révolution ukrainienne, ce n'est pas le bruit des bombes ou missiles qui en donnent l'intensité mais plutôt ces silences bruyants désespérés qui voudraient les faire échapper à leur sort pour rejoindre un monde sublimé quoi qu'il en coûte.
      Au final, n'oublions jamais les sans voix, quels qu'ils soient !
      Message universel, non ?

    2. Il y a 2 ans

      On tient là le meilleur film de 2014, c'est sur. Ce film qui ne va pas être vu par tout le monde malheureusement a une portée tellement universelle. Économisons les dialogues qui sont parfois dit de trop ou étouffant. Ici on a un film qui se consacre a la seul force du jeu d'acteur, de l'image et du son des corps airant dans cette Ukraine sale et dégueulasse dans les deux sens. C'est vraiment un hommage au cinéma muet et ça pourra rabibocher les sceptiques de ce cinéma dit trop ancien.
      C'est choquant, beau, fascinant, immersif, parfois traumatisant.
      L'acteur principal a un air de Michael Cera avec le jeu sans emotions mais magnifique de Gosling dans les films de Winding Refn. Les plans séquences sont d'une beauté et d'un art de la mise en scène grandiose et magistral digne de chorégraphies contemporaines.
      Alors maintenant stop laissez vous emporter et admirez car c'est un chef d'oeuvre.

    3. SORTIE DU FILM
      01 octobre 2014
    4. Il y a 2 ans

      Enfin vu au Festival de cinéma de Douarnenez, THE TRIBE est réellement un film violent et choquant. Parfois il peut provoquer une profonde malaise. Comme certaines critiques récentes l'ont mentionnées, le réalisateur au nom imprononçable est, cinématographiquement et violemment parlant, dans la même voie d'Ulrich Seidl et de Michael Haneke : des adolescents d'un internat spécialisé pour sourds se forment en tribu pour le vol, le viol, la tuerie et la prostitution.

      En plein début, on découvre très vite les décors pauvres, sans valeurs, sombres et froids avant qu'on n’aperçoive les longs plans-séquences — il en a filmé 23, selon les médias, ce qui explique la "lenteur" du film. Clairement, de ma part, il n'est pas si lent que cela : cette lenteur se rapproche à la vie, la réalité qui nous permet de prendre le temps de respirer et de comprendre visuellement, vu que ce n'est ni sous-titré ni vocal : seulement en langue des signes ukrainienne et du bruit sonore. Ensuite, les scènes de violence s'ensuivent petit à petit, juste après la présentation des personnages, tous interprétés par des acteurs sourds non professionnels sauf un qui est entendant : celui en tenue chic qui gère la prostitution est en réalité l'interprète au profit du tournage.

      En tant que cinéphile sourd, THE TRIBE ne rend pas forcément hommage au cinéma muet : c'est la réalité dans le monde des sourds, celui de Kiev en Ukraine. On se pose des questions dans ce film, comme par exemple "Comment se fait-il que ce pensionnat n'ait pas d'éducateurs ?" — il faut bien comprendre que, selon les voyageurs sourds français, l'Europe de l'Est vit dans la misère et dans l'ignorance, d'où l'absence des éducateurs dans certains internats. En ce qui concerne le choc, c'est les séquences inattendues : l'érotisme, la prostitution des deux jeunes filles sur un parking de routiers malpropres, le bizutage par les plus vieux de la tribu, les trafics, l'avortement dans la salle de bain...

      Ce n'est ni la violence ni le choc qui nous empêcheront pas de le voir, vu que je l'ai critiqué et noté 4 étoiles sur 5 sur AlloCiné.

      2 J'aime

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.